Margaux, jeune photoraphe guérandaise créatrice du studio Margaux Graphy est parti d’un constat simple. Ce constat nous l’avons toute fait un jour, l’image que les magazines nous renvoit de la femme est faussée. Photoshop passe automatiquement sur chaque photo, rallongeant le cou, diminuant le ventre ou les cuisses, affinant le grain de peau. Cela nous renvoit des images idéalistes souvent bien éloignées de la réalité. Le résultat peut être dramatique sur certaines femmes, ne faisant qu’amplifier les complexes que nous avons et pouvant nous entraîner jusqu’à un comportement destructeur afin de ressembler à ces diktats de la mode.

Le projet Simplement Femme

A travers un projet ambitieux de photographie nue, Margaux souhaite mettre en avant la femme dans toute sa diversité et ainsi montrer que malgré nos complexes, nous sommes toutes belles. Car que nous soyons mince ou ronde, jeune ou moins jeune, nous sommes toutes complexées et à tort. La femme est belle dans son intégralité, avec ses formes et ses imperfections. Mais elle surtout belle lorsqu’elle s’assume. Ce projet a pour but de photographier toutes les femmes pour décomplexer toutes les femmes. En osant faire ces photos, qui seront dévoilés sur le site web du projet Simplement femme mais également dans une exposition, les modèles effectuent un travail sur elles-même qui leur permettent de mieux s’accepter et de mieux vivre avec leurs complexes.

C’est un projet où l’humain est mis au centre à travers les photos bien sûr mais aussi à travers les échanges que Margaux a avec ses modèles puis les échanges que les modèles ont ensemble une fois les photos réalisées. Cette dimension est essentielle pour Margaux mais également pour les femmes qui ont posées. J’ai eu l’occasion d’échanger avec des modèles et toutes ont insisté sur le côté bénéfique voir thérapeutique du projet.

Margaux et son projet m’ont énormément touchée. Elle a une véritable volonté de casser les stéréotypes à travers ses photos. Son œil est vrai, il ne cache rien et pourtant ses photos sont magnifiques et pleine de pudeur. Les femmes qui sont photographiées nues se sont posées beaucoup de questions, la démarche n’a pas toujours été évidente, et pourtant toutes affichent, sur chacun des clichés, leur fierté et leur sourire.

Elles ont osé Simplement Femme

J’ai réellement apprécié mes échanges avec Margaux mais également avec Anaïs et Camille, deux des femmes qui ont participé à Simplement Femme. Ces deux femmes ont des profils complètement différents et se sont lancés dans l’aventure pour des raisons bien précises. Les rencontrer m’a permis de mieux comprendre ce projet et en quoi il pouvait être si important pour les personnes qui y collaborent.

Tout d’abord, Anaïs. Cette jeune femme connaissait Margaux bien avant qu’elle commence Simplement Femme. Elle aimait beaucoup ses photos et son œil artistique, elles ont d’ailleurs déjà travaillé ensemble. Lorsque Margaux a sorti son projet, Anaïs l’a suivi en trouvant l’idée géniale mais sans jamais se projeter dedans car elle est très pudique. Puis au fur et à mesure, en voyant les premières photos , elle a commencé à se dire « pourquoi pas » et puis « et si j’essayais ». La démarche fut longue, elle appréhendait beaucoup la séance mais Margaux a su la mettre en confiance et faire tomber ses barrières. Anaïs a voulu aller au bout de sa démarche, pour elle, pour se décomplexer, pour se prouver qu’elle pouvait le faire et qu’elle est belle. Aujourd’hui Anaïs est fière de sa démarche, de ses clichés et elle se trouve belle. Cette séance l’a énormément aidé à mieux s’accepter et s’assumer telle qu’elle est.

Pour Camille, féministe militante, l’enjeu était tout autre. Elle souhaitait participer pour les autres, pour aider ces jeunes femmes qui se sentent mal dans leur peau, pour montrer au monde ce qu’est une vraie femme, une femme sans rien à cacher et sans photoshop ! Camille se sentait à l’aise vis-à-vis de cette séance car même si elle a des complexes, elle n’est pas pudique, ça l’a donc beaucoup aidé. Elle a tout de suite adhéré au projet et aux photos, car « c’est de la belle photo, de la photo artistique et non pas de l’exhibition« . De plus, les clichés de Margaux montrent la femme dans son intégralité, ce n’est pas juste une paire de seins ou de fesses. Une fois la séance réalisée, Camille s’est rendu compte que finalement ce projet était aussi bénéfique pour elle-même alors qu’elle ne se sentait pas concerné à la base. Elle se sent libérée de ses complexes.

Osez Simplement Femme

J’ai demandé à chacune d’entre elles ce qu’elles auraient à dire à des jeunes femmes qui n’oseraient pas sauter le pas du projet Simplement Femme. Toutes les deux m’ont répondu la même chose : OSEZ ! Vous serez étonné de l’effet bénéfique de cette séance sur vous au quotidien. Cette expérience a un effet rassurant et réconfortant. Toutes les deux ont également insisté sur le regard bienveillant de Margaux, la photographe qui a su les mettre en confiance. Chacune a également évoqué l’engouement et la solidarité qui se créent ensuite entre les modèles qui ont la possibilité de garder contact au travers d’un groupe facebook.

Ce projet et les personnes qui y sont engagées m’ont tellement touchée que j’ai décidé de m’engager auprès d’elles. Je vais donc y participer à ma manière en leur donnant un peu de mon temps afin de développer le projet et de le faire connaître. Vous pourrez donc me retrouver avec Margaux de Margaux Graphy, la créatrice du projet, et Anne de Mlle Dentelle au Salon E-fluent Mum des parents connectés le 28 novembre à Paris, puis j’accueillerai avec plaisir les femmes modèles pour les shooting parisiens du 29 et 30 novembre.

Je suis désormais convaincue de l’effet bénéfique de Simplement Femme et de son effet Libérateur, si vous souhaitez échanger avec l’une d’entre nous, nous répondrons à toutes vos questions avec plaisir. N’hésitez pas également à vous rendre sur le site du projet http://www.simplementfemme.fr/