Et si on vidait des cases pour mieux vivre

Aujourd’hui, on va parler du mieux vivre. Je ne suis pas maître Yoga ou zen. Je ne fais pas partie d’une secte et ne médite pas chaque jour. En bref, je suis un peu comme toi et peut être un peu comme vous aussi. Mais je vais juste vous donner un truc pour mieux vivre. C’est LE truc qui a fait que mon mari arrive à m’écouter parler quand il rentre du travail et qu’il a la tête pleine, c’est LE truc qui me permet de rester calme quand Lulu des bois hurle dans tous les sens. C’est LE truc qui m’aide à mieux vivre et à ne pas exploser.  Ce truc est valable pour tous : hommes, femmes, adultes en devenir, travailleurs, chômeurs ou étudiants, mère au foyer ou mère active, papa présent ou papa absent,… Vous voulez en savoir plus ? Je vous explique.

Je sais que vous connaissez cette impression, vous savez quand vous avez la tête prête à exploser, quand vous avez l’impression que si on vous dit encore quelque chose il n’y aura plus assez de place dans votre tête pour réfléchir. Quand on est dans cet état, les gens autour nous prennent un peu pour des fous, à la moindre remarque on part au quart de tour, au moindre nuage on se transforme en orage. Dans ces moments vous ressembler à un volcan prêt à rentrer en éruption à tout moment et si ça explose, de toutes façons, c’est de la faute des autres parce qu’ils ne vous comprennent pas. C’est bon? Vous voyez de quoi je parle? Cet état de surmenage, on l’a tous connu un jour ou l’autre, et faut bien avouer que c’est quand même insupportable!stress-anxiete-surmenage

Je vous propose donc d’apprendre à mieux vivre et à vider les cases. Ça y est, elle divague, pensez-vous! Mais non, imaginez que dans votre tête vous ayez un certain nombre de case. Dans chaque case, vous pouvez ranger un projet, une préoccupation, quelque chose à faire. Evidemment, le nombre de case n’est pas extensible et à un moment toutes les cases sont pleines. C’est à ce moment-là qu’il faut être vigilant, car quand les cases sont toutes remplies, on commence à empiler toutes ces choses à côté des cases. Et là, la pile monte et monte et il n’y a plus rien d’ordonné, c’est le bazar et la pile s’écroule et c’est le burn-out.

Alors c’est comme tout, il faut gérer ses cases, on a pas le choix. Ainsi à chaque fois que vous faites quelque chose vous visualisez la case qui se vide. Quand vous avez l’impression d’être inefficace ou de n’avoir rien fait de votre journée, souvenez-vous de toutes les cases que vous avez vidé. Premièrement, vous vous rendrez compte que vous êtes efficace et organisé. Vous aurez l’esprit plus libre et ça vous permettra de mieux vivre. Deuxièmement, lorsque la sensation de surmenage arrivera ou que vous aurez l’impression de gérer trop de choses vous étouffera, vous vous souviendrez de toutes ses cases vidées et donc de la possibilités de les remplir à nouveau. C’est comme lorsqu’on entre dans un endroit sale et désorganisé, on peut se sentir oppressé, tandis que lorsqu’on est dans un endroit propre, calme et cosy on se sent mieux. Notre tête c’est la même chose. Ce n’est ni plus ni moins que de la visualisation. C’est assez abstrait, je vous le concède mais ça ne coûte rien d’essayer!

mieux-vivre

Chez nous, ça marche plutôt bien. Et vous, qu’est-ce que vous en pensez? Allez-vous, vous aussi, vider des cases? Avez-vous des techniques pour éviter le « pétage de plombs »?