Lucia, profession : fille au pair

Laisser ses enfants que ce soit le jour ou le soir, c’est une organisation de dingue et surtout une angoisse permanente. Si vous êtes maman, je sais que vous me comprendrez. Je ne suis pas une maman complètement poule, enfin pas tout à fait, mais j’aime être sûr que mon fils soit bien, qu’il s’amuse,… C’est normal, non? Mais malgré ça il faut le dire, faire garder ses enfants ça coûte un demi-bras donc il faut trouver le meilleur équilibre pour Lulu mais aussi pour le portefeuille.

Fin d’année dernière, en plus de notre travail la journée, on a du se rendre disponible plusieurs soirs par semaine. On a donc décidé de trouver un mode de garde où Lulu ne serait pas emmené à droite ou à gauche en permanence et qui le perturberait le moins possible. Un accueil de jour chez une assistante maternelle ou en crèche étaient trop limités au niveau des horaires. Prendre une garde à domicile aurait permis des horaires un peu plus larges mais notre petit bout aurait été le seul enfant, et on tient à ce qu’il se sociabilise. De plus, il aurait fallu rajouter des baby-sitter le soir et notre budget ne nous le permettait pas. Je me suis donc renseigné sur le système au pair.

La fille au pair « travaille » pour vous 30 heures ainsi que deux soirées par semaine. En contrepartie, elle est logée, nourrie, blanchie et perçoit de l’argent de poche (environ 80€/semaine). Elle s’occupe principalement des enfants et peut effectuer des tâches ménagères simples. Les bases du contrat sont à déterminer ensemble, il est très important d’être clair dès le début afin qu’il n’y ait aucun malentendu. Cette personne va vivre avec vous et si il y a des tensions cela peut vite tourner au cauchemar. Nous avons donc choisi de tenter l’expérience. Il est très dur de choisir une fille au pair car on peut rarement les rencontrer avant leur arrivée. Alors on skype, on pose des questions, on s’écrit, on parle de tout et de rien, de nos habitudes,…puis on choisit celle avec qui on se sent le mieux!lucia

Nous avons vécu une première expérience avec une jeune russe qui ne s’est pas très bien terminé. Contre toute attente, nous avons décidé de retenter l’expérience mais cette fois-ci, nous avons été beaucoup plus rigoureux à la sélection. C’est là que nous avons rencontré Lucia, une jeune italienne de 21 ans. Elle aussi avait vécu une première expérience au pair compliquée. Cela nous a aidé et permis d’instaurer dès le début un dialogue franc et sincère.

Lucia est arrivée chez nous et s’est toute de suite intégrée à notre vie de famille tout en gardant une grande indépendance. Elle a trouvé sa place dans notre quotidien comme si elle avait toujours été là. Cette jeune fille aux yeux pétillants s’est occupée de notre fils comme si c’était son petit frère, en lui apportant énormément d’affection. Elle jouait beaucoup avec lui et très vite, la boule au ventre que j’avais en quittant Lulu s’est évaporée. Lucia est resté 4 mois chez nous. Durant cette période, elle a grandit au sein de notre famille. Elle a appris à faire quelques tâches ménagères, à cuire un steak haché, à s’occuper d’un enfant. Elle a partagé avec nous des moments de bonheur, d’angoisse, de rire. On a pris part à ses chagrins et on a été présent lorsqu’elle en avait besoin.Lucia-au-pair

Nantes est une ville qu’elle a adoré et où elle a pu se faire rapidement des amis avec qui elle sortait le weekend ou pendant ses temps libres. En peu de temps, Lucia a pris une place prépondérante dans notre vie et les au revoir ont été déchirants. Je la remercie de tout ce qu’elle nous a apporté et du bonheur qu’elle a amené dans notre maison. Nous sommes régulièrement en contact depuis qu’elle est partie, j’espère la revoir bientôt chez elle en Sicile ou chez nous où elle sera toujours la bienvenue.

Le programme au pair est très enrichissant. Et même si il n’est pas facile de sauter le pas d’accepter quelqu’un chez soi en permanence, l’échange en vaut vraiment la peine. Et vous avez-vous déjà tenter l’expérience au pair? Qu’en avez-vous pensé? Seriez-vous prêt à tenter l’expérience? Si vous avez des questions ou besoin de renseignements sur ce programme, j’y répondrai avec plaisirs.