Assurer son animal et déclarer un sinistre : comment cela se passe ?

assurance pour animaux

Publié le : 07 mai 20236 mins de lecture

Élever des animaux domestiques est une véritable responsabilité que le maître doit à tout prix assurer. Outre les aliments et la litière, il faut pareillement prévoir les divers soins médicaux pour veiller à leur santé. C’est là que le bât blesse, car la consultation vétérinaire, ainsi que les traitements coûtent cher. La prise en charge des dommages causés par les animaux incombe aussi à leurs propriétaires. À cause de toutes ces raisons, souscrire une assurance devient impératif pour alléger les dépenses et se prémunir en cas d’incident malencontreux. Justement, s’il y a un sinistre, découvrez la procédure à suivre pour effectuer la déclaration.

Souscrire une assurance pour animaux

L’obligation de souscrire une assurance pour animaux, comme sur dalma.co, dépend de la situation. La garantie responsabilité civile est impérative pour les propriétaires des chiens classés dans les catégories 1 et 2. Sinon, les personnes qui élèvent d’autres animaux ont le choix de s’y conformer ou non, car aucune règle ne l’impose. Toutefois, leur responsabilité civile est engagée dans le cas où l’animal causerait des préjudices à autrui. Sinon, l’assurance habitation peut suffire pour prendre en charge les dommages provoqués par le chien, le chat, le furet ou autres. En effet, ce contrat inclut la responsabilité civile qui donne aux victimes la possibilité de se faire indemniser en cas d’incident. Pour assurer votre chien, votre chat ou votre animal préféré, il faut se rapprocher des compagnies qui proposent ce genre de formule. La comparaison des offres aide à choisir celle qui cadre le plus dans les besoins, les moyens et la situation de chaque propriétaire. La souscription peut se faire en ligne, tout comme les intéressés peuvent aller directement au bureau des enseignes qui ont pignon sur rue. Dans la réalité, lorsque l’animal a des problèmes de santé, le détenteur doit l’emmener chez le vétérinaire. Une fois la consultation et les soins terminés, le professionnel médical délivre un document à transmettre à l’assureur. Les détails sont inscrits dans cette feuille et l’assurance se base sur ces informations lorsqu’elle prévoit le remboursement du souscripteur. La franchise, le délai de carence et les soins inclus dans le contrat dépendent de chaque compagnie. Le traitement des sinistres relève uniquement de l’expérience de l’assureur, de son mode de fonctionnement et des clauses du contrat.

Faire un constat amiable

En cas de sinistre causé ou subi par un animal, une déclaration doit être effectuée auprès de l’assureur. Le propriétaire ou la victime a 5 jours pour procéder à la démarche. Une fois ce délai dépassé, la situation peut se compliquer selon les clauses du contrat signé entre les deux parties. Dès la survenue de l’accident, les personnes concernées doivent faire un constat amiable, comme une assurance auto. Les renseignements à mettre sur ce document sont l’existence d’un dommage corporel (ou non), le lieu de l’incident, ainsi que l’heure et la date. D’autres informations peuvent être sollicitées, à l’assureur de les préciser. Le constat amiable est à signer par le propriétaire de l’animal et par l’autre partie. Le caractère obligatoire de cette démarche dépend uniquement de la compagnie. Avant la souscription, il convient de demander des informations détaillées concernant les actions attendues des propriétaires en cas de sinistres. Cette pièce est à transmettre à l’assureur lors de la déclaration.

Déclarer un sinistre

La procédure à suivre dépend du système instauré par chaque assurance. La déclaration de sinistre s’effectue généralement par l’envoi d’une lettre par voie recommandé avec accusé de réception. Les données qui suivent doivent obligatoirement figurer dans ce courrier sont :

  • l’identité et les coordonnées du propriétaire de l’animal ;
  • la dénomination de l’assureur et son adresse ;
  • les informations sur l’autre partie (ou la victime) ;
  • la date de l’envoi et de l’incident ;
  • les faits ;
  • l’animal concerné par le dommage ;
  • les préjudices causés ;
  • la prise en charge des dégâts.

Le constat amiable est à joindre avec cette lettre. En cas de dommage corporel, le certificat médical doit être fourni également. Dans ce cas de figure, les personnes qui ont eu des blessures et autres doivent informer l’assurance-maladie. Les souscripteurs qui désirent venir directement au bureau de l’assureur peuvent opter pour cette voie et emmener les documents nécessaires avec eux.

La souscription à une assurance pour animaux est recommandée à tous les propriétaires, même si elle est seulement obligatoire pour les chiens de catégories 1 et 2. Compte tenu de la pluralité des offres et de la diversité des systèmes, il est judicieux de demander un devis et des informations détaillées. Le choix doit être orienté uniquement vers la formule la plus avantageuse, ce que soit en matière de cotisation ou de garanties.

Plan du site