A sa sortie en 2016, le phénomène Pokemon Go a séduit des millions de personnes à travers le monde en établissant le record de jeu mobile le plus téléchargé et en générant une centaine de millions de dollar en un mois. Aujourd’hui, bien que la ferveur des fans soit redescendue, le jeu reste très populaire et a généré des  milliards de dollar pour avoir été téléchargé près d’un milliard de fois. Quel est donc ce phénomène et quelles conséquences peut-il avoir sur notre santé?

Pokemon c’est quoi?

Pokemon c’est d’abord un jeu video sorti sur la Game Boy de Nitendo à la fin des années 90, un manga et un dessin animé. Inspiré par la passion de son créateur pour la collecte d’insectes, le jeu consiste à réunir tous les Pokemon ou pocket monsters (au départ 150), les entraîner, les faire évoluer, pour éventuellement battre le conseil des 4 et devenir maître de la ligue.

L’univers Pokemon est à ce jour composé de 6 régions: Kanto, Johto, Hoenn, Unova, Kalos et Alola. A chaque génération de jeu correspond de nouveaux Pokemon et une région, dont la dernière est Alola pour les versions Sun et Moon. Le joueur commence avec un Pokemon qui lui est généralement offert par un professeur (ce dernier change également en fonction des régions et des générations de jeu), il quitte sa maison, sa ville et part à l’aventure. En cours de route, il rencontre des Pokemon sauvages qu’il peut capturer en utilisant un pokeball afin de compléter sa collection, fait la connaissance d’autres dresseurs qu’il affronte afin de monter son niveau et il doit éventuellement affronter un champion d’arène (il y en a à chaque ville) pour pouvoir progresser dans le jeu et débloquer de nouvelles techniques.

Une fois tous les champions d’arène vaincus et tous les badges collectés, la route de la victoire menant vers la ligue est ouverte au dresseur et celui-ci peut affronter le conseil des 4, composé par 4 grands dresseurs. Une fois la ligue gagnée, le jeu est techniquement terminé mais vous pouvez toujours continuer en complétant votre pokedex, en explorant de nouvelles régions et en faisant la découverte de nouvelles espèces. Ceci varie en fonction du jeu.

Et Pokemon Go dans tout ça

Ce même principe appliqué dans le monde réel a donné naissance à Pokemon Go, un jeu de réalité augmentée sur smartphone (android ou ios iphone et ipad) qui permet au dresseur de parcourir sa ville à la recherche de Pokemon, de les capturer, de les entraîner, faire en sorte que ces créatures virtuelles se battent entre elle, et de devenir champion d’arène.

Un GPS inclus dans l’app indique au joueur l’emplacement d’un Pokemon. Une fois arrivé à destination, il n’a qu’à agiter la caméra de son smartphone à l’endroit indiqué jusqu’à ce qu’un Pokemon arrive et l’attraper en lui jetant un pokeball virtuel.

Au fur et à mesure que le jeu progresse, vous découvrirez de nombreux objets comme la baie qui facilite la capture de Pokemon sauvage en les distrayant, la baie nanana qui ne peut être utilisée qu’à partir du niveau 18 et qui permet de doubler le nombre de bonbons; ces derniers sont spécifiques à chaque type de Pokemon et peuvent être obtenus en faisant un transfert vers le professeur, les bonbons rares, très prisés par les éleveurs car permettant de faire évoluer, et les œufs, qui permettent d’augmenter vos points d’expérience et qui peuvent être achetés dans les boutiques ou obtenus en faisant évoluer vos Pokemon.  

Pour ceux qui associent directement le jeu à Pikachu, n’ayez crainte car celui-ci peut-être obtenu en début de jeu en refusant les Pokemon proposés (Salamèche, Bulbizarre et Carapuce). Vous pouvez vous affronter entre dresseurs et pourquoi pas devenir champion d’arène.

Si le GPS, en indiquant directement au dresseur où se trouve un Pokemon réduit la distance que celui-ci a à parcourir (ici il n’est pas obligé de faire le tour de la région pour compléter son pokedex), le principe de Pokemon Go implique quand même de faire la marche et de parcourir une certaine distance, une des raisons pour laquelle ce jeu de réalité augmentée est tellement salué par la critique.

Quels sont les effets de Pokemon Go sur votre santé ?

Contrairement à d’autres jeux, Pokemon Go nécessite un exercice physique. Grâce à la fonction GPS, Pikachu et ses amis s’affichent à proximité immédiate, que vous devez ensuite chasser.

Quelques jours seulement après la sortie du jeu, l’application a été téléchargée plus de 21 millions de fois rien qu’aux États-Unis. Un nombre aussi élevé d’utilisateurs soulève naturellement la question des conséquences du jeu. Commençons par mettre en lumière le côté positif:

– Prendre l’air et du soleil:

Si les jeux video classiques impliquaient de rester à la maison devant une télévision ou un écran d’ordinateur, les applications de jeu sur mobile permettent aux joueurs de jouer n’importe où. Mais Pokemon Go est différent car il doit être joué dehors.

Le jeu implique de capturer des pocket monsters à des endroits spécifiques et de faire des sauts dans les poke stops afin de collecter des pokeballs. En passant du temps en dehors de la maison, le joueur s’expose aux rayons du soleil et fait un ravitaillement en vitamine D dont la déficience augmente les risques d’AVC et de cancer. Une exposition au soleil réduit également les risques de dépression liée aux changements de saisons.

– Faire des exercices physiques:

Le jeu attire les Couchpotatos hors de la boîte, car les joueurs passent beaucoup de temps en dehors de leurs quatre murs. C’est un fait bien connu que le manque d’exercice et la position assise peuvent entraîner diverses maladies. Une étude datant de 2012 conclut qu’une longue période en position assise est associée à un risque accru de diabète, de maladies cardiovasculaires et de mortalité générale. De ce point de vue, les joueurs de Pokemon Go auraient déjà trouvé une activité pour contrecarrer les scénarios de l’étude. Les joueurs les plus motivés ont même réussi à parcourir 80 km en une semaine.

– La marche réduit les symptômes dépressifs:

Un autre aspect positif concerne la maladie mentale. Une méta-analyse de 2012 pourrait documenter un lien entre la dépression et la marche : les participants à l’étude qui ont beaucoup marché ont pu réduire considérablement leurs symptômes dépressifs. D’autres études ont également observé que l’exercice physique a un effet positif sur la santé mentale. Un utilisateur de Twitter a posté un tweet annonçant : « Sérieusement, je ne me suis jamais senti aussi bien en quittant la maison. Pokemon Go m’aide à surmonter mon anxiété et ma dépression. C’est incroyable ! »

– Explorer la nature:

Afin de compléter leurs collections, les joueurs sont encouragés à explorer des endroits différents. Les chances de tomber sur un Pokemon de type eau sont plus élevés autour des zones humides tandis que ceux de type plante se trouvent généralement aux alentours des espaces verts.

Les parcs font d’excellents lieu de capture de Pokemon rares et de nombreux joueurs s’y rendent souvent pour en capturer ou pour s’affronter entre eux.

– Interaction sociale:

Cette passion commune peut pousser et encourager les gens qui ont du mal à s’ouvrir aux autres à communiquer. Il a été démontré qu’avoir un point commun et un sujet de discussion spécifique réduit considérablement l’anxiété qu’une personne plutôt introvertie peut ressentir face à d’autres personnes et même face à des inconnus.

Les dresseurs Pokemon tombent des falaises

Là où il y a de la lumière, il y a de l’ombre. Aux États-Unis, un joueur de Pokemon Go a été poignardé par un groupe de jeunes hommes Les vols de joueurs ont également été documentés. En plus du côté criminel, les dresseurs de Pokémon se mettent souvent en danger. Dans la rue, en regardant le smartphone, l’accident n’est pas loin. Bien que le joueur entre en collision avec d’autres piétons ou soit heurté par une voiture. A San Diego, deux hommes sont tombés d’une falaise parce qu’ils étaient trop occupés par le jeu, ils s’en sont tirés avec des blessures « modérées ». Cependant, il devient très négligent si le jeu est mal utilisé et que la distance nécessaire est parcourue en voiture ou en moto. Dans ces circonstances, la circulation routière est clairement reléguée au second plan. Récemment encore, un homme aux États-Unis a heurté un arbre parce que le jeu l’a distrait.

L’aspect mouvement de Pokemon Go a des effets bénéfiques sur la santé. Cependant, les joueurs doivent s’assurer qu’ils se déplacent dans un environnement sûr et garder un œil sur le monde extérieur. Avant tout, les entraîneurs Pokémon doivent éviter d’utiliser le jeu à mauvais escient, surtout lorsqu’il s’agit de conduire.